Consommons local : le bilan, les tops et les flops

Article : Consommons local : le bilan, les tops et les flops
Crédit:
11 novembre 2020

Consommons local : le bilan, les tops et les flops

Durant tout le mois d’octobre consacré au Consommons local, nous avons ensemble découvert de superbes produits locaux. Je vous propose de regarder dans le rétroviseur pour apprécier ce qui était bien et ce qu’on pourrait améliorer afin de faire du Consommons local une habitude.

🎧 Ecoutez la version podcast sur Anchor, Deezer, Podcastics, Spotify ou Google Podcasts

Les TOPs

top avec foumi

✅ L’intégration du paramètre écologique

On se dit souvent que la question de l’écologie est réservée aux activistes et aux militants anti-capitalistes. Mais, certaines entreprises prennent fortement en compte la protection de l’environnement dans la fabrication de leurs produits. On a pu le voir concrêtement avec Hervens Designs ou NJ Nature. Ce facteur est assez intéressant et mérite d’être encouragé.

✅ D’importants efforts de marketing

Les produits que nous avons découverts durant cette série ont fait un grand effort de marketing. Cela rompt avec le mauvais marketing qui se fait avec les produits locaux habituellement. Que ce soit sur le branding, le packaging, les entreprises locales que vous avez découvert ont beaucoup misé sur le marketing de leur produit. Et c’est un investissement qui leur permet d’être visible sur le marché et d’accroître leur clientèle.

✅ Des produits de qualité

La plupart des produits que je vous ai présenté dans cette série sont des produits que je consomme régulièrement. Je peux citer entre autre le riz étuvé Tiwa Rice et les poudres de baobab d’Angel’s Floor. Je peux vous attester que ces produits sont de bonne qualité. Cela fait d’ailleurs partie des raisons pour lesquelles j’ai tenu à les partager avec vous.

S’il est vrai que consommer local présente de véritables avantages, il faut dire que plus d’une raison justifie le fait que beaucoup préférent consommer les produits importés plutôt que les produits locaux. Il est important de détecter ces raisons afin d’y apporter les solutions adéquates, pour faire rentrer le fait de consommer local dans les habitudes de tous.

Les flops

flop avec foumi

❌ La mauvaise qualité des produits locaux

Malheureusement, il y a beaucoup de produits locaux qui ne respectent pas les normes de production et ne sont tout simplement pas de bonne qualité. La grande majorité des produits locaux sont écoulés sur le marché sans véritable contrôle. Ceci est dû au fait que beaucoup de producteurs restent encore dans l’informel et ne sont pas répertoriés par les autorités compétentes en matière de contrôle qualité. Ce qui crée un scepticisme des consommateurs quant à leur qualité. Ils ont ainsi beaucoup de mal à les consommer.

❌ La faiblesse de la production locale

Même quand les produits locaux sont de qualité, ils ne sont pas produits en quantité suffisante pour satisfaire toute la demande. Ce qui légitime les importations de produits afin de la satisfaire. Il faut que la production locale soit à même de satisfaire toute la demande. Si ce n’est pas le cas, il sera toujours difficile de préférer les produits locaux. La raison est simple. Les produits rares sont plus chers. Les produits importés étant nombreux sur le marché, ils sont moins chers par rapport aux produits locaux.

❌ La surenchère des prix

Les prix, c’est l’une des raisons pour lesquelles beaucoup délaissent les produits locaux. Nos choix de consommation sont généralement motivés par le prix des denrées. En effet, plusieurs producteurs exagèrent sur leurs marges au nom du fait que les produits sont locaux. Malheureusement, cela n’a qu’une seule conséquence quand le produit est de qualité médiocre : faire fuir les clients. Les producteurs doivent essayer de proposer des prix raisonnables et accessibles sur les marchés.

❌ La méconnaissance des produits du marché

Les produits locaux ne sont pas visibles sur le marché. Dans les boutiques et superettes, on retrouve beaucoup plus de produits importés que de produits locaux. Mais, il y a un réel problème de marketing que beaucoup d’entreprises locales n’ont pas encore résolus. Elles utilisent pour la plupart les canaux de diffusion classique et ne s’adaptent pas aux nouveaux canaux de communication pour attirer des clients.

❌ La négligence du marché sous-régional

On a pu le constater durant la série. La majorité des produits locaux ne sont pratiquement pas disponibles dans les pays limitrophes. Pourtant, l’intégration régionale est favorable à la circulation de ces produits sur les marchés régionaux. C’est un aspect sur lequel les entrepreneurs locaux se doivent de travailler. La grandeur de ce marché est une raison qui doit les motiver à y investir.

❌ La mauvaise gestion du facteur humain

Beaucoup d’entreprises locales négligent ou gèrent mal l’aspect humain. Le relationnel et le service client n’est pas optimal, si bien que beaucoup de potentiels clients délaissent ces produits. Il est important de savoir mettre le client à l’aise, lui expliquer la politique de prix ou tout simplement recevoir les feedbacks et les critiques. Au delà du produit qui est vendu, il est également important de transmettre vos valeurs et vos idéaux à la clientèle. Je vous renvoie ici aux exemples de Gounou et d’Atileb’art.

❌ La faible consommation des produits

Même si tous les problèmes précédemment évoqués sont résolus et que les consommateurs ne suivent pas le mouvement, il ne se passera rien du tout. Tous ces efforts seront tout simplement vains. La consommation des produits fait partie du cercle vertueux de production, de distribution des produits locaux. Si la demande n’augmente pas, difficile d’espérer une croissance de l’offre, à moins que la production soit entièrement destinée à l’exportation. Ce qui semble très peu vraisemblable.

Voilà donc mon bilan de cette série consacrée au Consommons local. A votre tour de me dire ce que vous en avez pensé. Mes pistes de solutions pour consolider la culture du Consommons local dans nos communauté vous paraissent-elles pertinentes ? Je serais ravi de vous lire en commentaires.

Partagez

Commentaires